Comment bien choisir sa literie :

Avant de parler de technique et de confort il faut souligner l’importance et la nécessité d’avoir une bonne literie.

La literie est un produit quotidien. Vous passez 1/3 de votre vie dans votre lit , car à raison de 8h00 par jours, c'est bien 20 années complètes d'existence sur votre matelas!

C’est votre literie qui vous assure une bonne nuit et un bon sommeil, et qui vous permet de récupérer et conditionne votre journée du lendemain.

Contrairement à certaines idées reçues, il n'y a pas de "meilleure literie". La meilleure literie, c'est celle qui convient à votre propre morphologie, et c'est pourquoi l'essai est si important.

Elle doit permettre à votre organisme de se régénérer,  apporter un relâchement musculaire suffisant ,  un excellent maintien de la colonne vertébrale et empêcher toutes courbatures.

L'achat d'une literie est donc un acte important dans votre vie, il engage votre santé et votre confort.

Mieux vous dormez,  mieux vous profitez de la vie : une nuit catastrophique c’est une mauvaise journée garantie.

 

Durée de vie d'une literie

Pourquoi changer sa literie

Quand changer son matelas

Conseil pour bien dormir

Quel budget investir

Les différents conforts

Quelle dimension choisir

Comment choisir son matelas

Le rôle du sommier

 

 

Durée de vie d’une literie :

 

Un matelas ne dure pas éternellement, il perd 30% de ses performances après 10 ans.

Chaque nuit il travaille pour vous et finit par s’user. Une literie  (matelas et sommier) se change tous les 10 ans.

Matelas et sommiers doivent être changés en même temps. Le sommier joue un rôle d’amortisseur et absorbe 1/3 des compressions liés aux mouvements du corps.

Ne vous laissez pas tenter par de fausses économies, conserver un sommier mal adapté risquerait d’abîmer votre matelas neuf et d’accélérer son usure.

 

 

Pourquoi changer sa literie :

 

L’hygiène est une des raisons majeures pour changer sa literie.

Le corps humain perds 0,4l d’eau par nuit soit 300l d’eau pour un couple à absorber et à évacuer chaque année. L’humidité accélère le vieillissement et favorise le développement des moisissures, bactéries, et acariens. Elle augmente le risque de germe allergénique.

Votre corps peut également changer, on ne dort pas à 20 ans comme l’on dort à 50 ou 60 ans et à chaque âge votre morphologie se transforme et exige des conforts différents.

 

 

Quand changer son matelas :

 

Observez le, s’il conserve la forme de votre corps au lever, ou s’il a tendance à se creuser au niveau du bassin ou des épaules, il ne vous assurera plus un soutien efficace, il aura perdu sa capacité à retrouver sa forme initiale.

Passez la paume de votre main sur sa surface aux endroits les plus sollicités (bassin épaule), si vous ne sentez pas un profil rectiligne et que votre matelas «fait des vagues» il est temps de changer.

Soyez attentif à votre corps au réveil, si vous avez mal au dos, si vous avez des courbatures ou une sensation de fourmillement, il est temps de changer votre literie.

 

 

Conseils pour bien dormir :

 

Contre les allergies prévoyez un coutil traité anti-acariens, un protège matelas et des oreillers anallergiques.

La température de la chambre est conseillé entre 16° et 18°.

Aérez chaque jours, changez les draps régulièrement, et passez l’aspirateur sur votre matelas et sommier.

 

 

Quel budget investir 

 

Chez ERL vous trouverez des matelas de 400 € à 2000 €. Comptez environ 800 à 900 € pour un ensemble de bonne qualité en 140X190.

Même une literie de luxe pour 2000€ ne coûte que 0,27€ par nuit et par personne. C’est un investissement pour 10 ans.

Comparez ce budget à celui que vous investissez dans votre véhicule, votre écran plat, ou vos vacances.

 

 

Les différents conforts :

 

Pour juger du confort d’un matelas nous utilisons dans nos descriptifs  trois termes précis : confort accueil et soutien.

 

Le confort :

Il décrit le confort global de votre literie. Après une nuit de sommeil vous affirmez «ah mon matelas qu’est ce qu’il est ferme !»

Vous trouverez sur notre site les indices de confort suivants : extra ferme, très ferme, ferme, moelleux et très moelleux.

 

L’accueil :

C’est la sensation que nous procure le garnissage du matelas sur les 2 ou 3 premiers centimètres de compression.

Vous trouverez sur notre site les indices d’accueil suivants : dynamique, tonique, moelleux, très moelleux enveloppant,  très enveloppant,  en fonction de la nature du garnissage.

 

Le soutien :

C’est le confort que vous apporte le cœur du matelas,  (appelé également âme ou suspension). Il doit s’adapter à votre morphologie et est constitué de différentes matières : latex , mousse alvéolaire, ressorts etc ….

Vous trouverez sur notre site les indices de soutien suivants : extra ferme,  très ferme,  ferme,  équilibré,  mi ferme.

 

A ne pas négliger :

Pour des raisons d’hygiène, l’aération de votre literie sera procurée par les matières du garnissage (fibre Fresh’air, outlast, coutil climalisé...) et par la nature de la plate bande de votre matelas ( c’est à dire le coté de votre matelas). Celui ci peut bénéficier d’aérateur, de coutil micro aéré…..

 

 

Quelle dimension choisir :

 

Pour votre literie il faut privilégier une taille de grande largeur.

Pour deux personnes,  la taille idéale est de 160X200 et plus.

Il vaut mieux privilégier un ensemble « moyenne gamme » en 160X200 qu’une literie « haute gamme » en 140X190.

Cependant attention à l’encombrement de votre literie et à son accessibilité jusque dans votre chambre. Calculez les dimensions finales avec les meubles (tables de nuit commode etc..) qui composent votre pièce à dormir.

Pour une personne le standard français est de 90X190.

Pour la longueur comptez environ jusqu’à 15cm de plus que votre taille.

 

Peut être souhaitez vous conserver votre pourtour de lit (bois de lit, lit en laiton, baldaquin etc…. ?

Attention à l’épaisseur de votre  sommier,  certains bois de lit n’acceptent pas les sommiers tapissiers classiques de 15 ou 20 cm de haut, ceux ci en effet "dépassent"  du pourtour de lit.

Pour le rendu de votre literie, calculez l’épaisseur totale (matelas + sommier) et vérifiez si votre nouvel achat ne "masque" pas trop la tête ou les pieds de lit.

 

 

Comment choisir son matelas ?

 

Le marché en France est composé de 50 % de mousse cellulaire et 50% de matelas en ressorts.

Il faut donc étudier les avantages de chacun.

 

Matelas en mousse cellulaire :

La mousse polyéther,  la mousse polyuréthane, le latex, la mousse à mémoire de forme sont des matières qui vous procurent le maximum d’indépendance de couchage.

 

La mousse polyéther :

La mousse polyéther a une densité allant jusqu’à 28kg/m³, elle est composée de cellules fermées qui ne garantissent pas une aération optimale.

Ce sont des produits pour des utilisations occasionnelles ou à réserver aux jeunes enfants.

   

 

La mousse Polyuréthane :

La mousse polyuréthane haute résilience offre  une densité comprise entre 35 et 60 KG/M³.

Elle bénéficie d’une excellente résilience (propension de la matière à revenir toujours à sa forme initiale) et d’une bonne aération grâce à ses cellules fractionnées.

La marque Bultex a batti sa renommée grâce à l'utilisation de cette matière.

                

 

 Le Latex :

Le latex est une matière naturelle végétale provenant de l’hévéa (on recueille la sève de cet  arbre  afin de réaliser l’âme en latex).

Le latex offre un confort qui allie à la fois fermeté et moelleux, une compression très progressive.

Les cellules fractionnées qui constituent le latex permettent à la matière de respirer et les alvéoles qui perforent l'âme en latex créent des canaux de ventilation.

   

 

La mousse à mémoire de forme :

La mousse à mémoire de forme est de plus en plus demandée sur le marché. Chaque grande marque se l’ait appropriée dans les composants de son garnissage.

Cette matière se transforme sous l’effet de la chaleur, elle épouse alors idéalement votre morphologie. Elle vous soutient de façon uniforme et supprime les points de pression.

 

 

Les matelas ressorts :

Les ressorts biconiques, les ressorts ensachés, les ressorts multi-actifs bénéficient d'une caractéristique commune et principale : l'aération.

L'intérieur d'un matelas à ressorts n'est pas constitué de matière pleine, l'air y circule abondamment.

Pour toutes ces technologies, à chaque mouvement du dormeur, l'air viscié est chassé par les aérateurs, quand le matelas remonte il aspire l'air frais, créant ainsi une ventilation mécanique permanente.

Son épaisseur lui garantit une excellente résistance dans le temps.

 

Les matelas à ressorts biconiques :

Les matelas à ressorts biconiques sont issus de la technique la plus ancienne.

Ce ressort,  en forme de sablier,  est de plus en plus délaissé car il ne procure pas assez d’indépendance comparé aux ressorts ensachés qui représentent 80 % des ventes du marché.

Cependant sa caractéristique première est sa résistance à toute épreuve.

Nous pouvons encore retrouver ce type de ressorts chez la marque Treca avec son fameux matelas «impérial pullman» dont la longévité est sans égale.

          

 

Les matelas à ressorts ensachés :

C’est Xanon Simmons qui a été l’inventeur du ressort ensaché aux Etats Unis.

Depuis plusieurs décennies,  ces ressorts sont maintenant fabriqués sur les cinq continents.

Ces ressorts, de forme tonneaux,  sont «ensachés» individuellement dans des pochettes. Ces pochettes sont reliées entre elles par des points de soudure au centre du sachet.

Les ressorts étant totalement libres les uns des autres,  ils soutiennent tel des centaines de  pistons, tous les points de votre morphologie de façon uniforme.

Les ressorts ensachés procurent une totale indépendance de couchage lorsque l’on dort à deux,  et vous bénéficiez d’un très bon suivi lombaire grâce au placement très précis de ces ressorts ensachés.

Attention cependant à une erreur souvent pratiquée, la quantité des ressorts ne veut pas forcement dire la meilleure qualité : le diamètre du fil d’acier et surtout la forme du ressort  lui confère une réponse à chaque fois différente.

          

 

 

Les matelas à ressorts multi-actifs (ex multispire) :

Nous retrouvons ces matelas principalement  chez Epéda.

C’est un  fil d’acier continu qui tresse un véritable maillage dans le cœur du matelas et le rend indéformable tel un ressort biconique. Mais l’indépendance de couchage est plus grande que ce dernier.

Le matelas multispire a fait la renommée d’Epéda durant les années 1970 à 1990.

La technologie multispire a évolué vers une technologie multi-actif.

Elle a permit d’introduire des profils en mousse, de fermeté différentes,  dans le cœur du matelas,  qui créent des zones de confort différenciées et qui gomment totalement l’effet de rebond propre aux anciens multispire.

                  

 

 

 

 

 

Le rôle du sommier :

 

Le sommier participe pour 1/3 au confort de votre ensemble.

Il est donc important de bien choisir celui ci.

C’est dans cet esprit que nous conseillons, pour chaque matelas, le sommier préconisé par le fabricant afin de bénéficier d’un confort optimale.

 

Si vous souhaitez garder votre sommier voici la règle d’or à ne pas transgresser :

 

Un matelas en mousse cellulaire s’associe à un sommier à lattes, que ces lattes soient apparentes ou recouvertes, que celles ci soient rigides ou flexibles.

Un matelas en mousse cellulaire ne s'associe jamais sur un sommier à ressorts car celui ci bloquera la ventilation du matelas en mousse et ne  procurera pas assez de fermeté.

Le matelas en mousse est très malléable et il s’enfoncera au niveau du bassin, il créera une zone d’inconfort au niveau des lombaires.

Mal ventilé le matelas retiendra l’humidité.

 

Un matelas en ressorts s’associe à un sommier en ressorts.

Ce mariage se retrouve notamment sur des ensembles très hauts de gamme pour procurer un confort très « cocooning ».

On associe également les matelas à ressorts sur des sommiers à lattes recouvertes (que les lattes soient rigides ou flexibles).

Nous déconseillons un matelas à ressorts sur un sommier à lattes apparentes.

En effet,  il subsiste entre deux lattes un espace « vide » dans lequel les ressorts du matelas peuvent « se bloquer » ou « porter à faut ».

Seul le garnissage et le coutil supporte alors les ressorts. De ce fait votre matelas peut très rapidement se dégrader et la garantie ne fonctionnera pas.